Poésie guérisseuses

Mes textes

Poésies guérisseuses - Acte 1 - Asile

 

Poésie guérisseuses - Acte 2 - Je rends les armes

Je dépose l’armure

Finis les murmures

La face cachée dévoilée :

Les épines dans le pied

Si les cauchemars sont comme des dards

Ils nous feront accoucher tôt ou tard

A l’aise dans son corps :

J’avais oublié le Trésor

Finie la dissociation du corps et de l’esprit

Fini ce mépris

Le bouclier est inutile

Si le cœur séjourne sur une ile

Certains anéantissent les corps

J'emprunterais alors le chemin de l'écoute pour éclore

Le monde de destruction du vivant

m’a permis de regarder jusqu’où pouvait aller le dément

Le monde synthétisé

a faillit me faire m’oublier

Je fus en guerre, naguère

c’était le fruit de la colère

Je fus en survie

oui

Aujourd'hui je suis en paix

les émotions décrystallisées

Alors je rends les armes

En rendant les larmes

Je renonce à l'asservissement

Je prendrais mon chemin différemment

Je refuse le combat

qui inhibe le Moi

Je refuse la notion de contre

qui empêche la vraie rencontre

J'aime la douce résistance

portée par son essence

J'aime la notion de mouvement

car il permet d’embarquer comme l’ouragan

Pointer juste et en puissance

pour démonter les incohérences

Je rends les armes

Loin du vacarme

Soyons l’Être

comme l’hêtre

J’userai mon pouvoir jusqu’au dernier souffle

mes pieds nus sur le chemin, sans pantoufle

Alors, allons-y tranquillement

d’un trajet plus clément

Retrouver son intégrité et sa dignité

en se reconnectant à sa vraie identité

Je suis là

Rejoins moi

Je rends les armes

Poésie guérisseuses - Acte 3 - Libération des chaines

Elles sont invisibles et pourtant là

Elles sont invisibles et au-delà

Elles sont vicieuses et orgueilleuses

Ces chaines remplies de haine

L'esclave endormi

Proie dans le déni

Certains ont les chaines

Ils oublient qu'ils sont des chênes

Les pairs seront de vrais pères

Les pairs sont des repères

Faites confiance au coeur sans rancoeur

Faites confiance à ceux rempli d'amour infini

La force de l'union

La force de la coalition

Les gardiens de la Terre sont nos repères

Les gardiens de la Terre se montrent libres comme l'air

Prendre l’ascendance pour monter en puissance.

 

Le reve

Poésie guérisseuses - Acte 4 - La soumission au maitre

La soumission à son m’être

La plus belle soumission sans mètre

Personne n’étouffera mon cœur

« Personne n’est tout ! » fera mon coeur

Tête haute avec ma hôte

A tous les Audacieux : gardez le cap en côte

Je vous connais

On est co-nés

Faites jaillir votre feu

Vibrer vos messages et vos enjeux

Voyez vos messages

Transpercer les passages

Audacieux du coeur,

Liés par l’amour sans noirceur

La vie marginale comme voix royale.

271888855 5408490192513485 8332649291809039136 n

Poésie guérisseuses - Acte 5 - hommage à l'Homme

Il y a des hommes qui aiment les femmes
Il y a des hommes qui ne sont pas infâmes

Il y a des hommes heureux
qui refusent d’être des dieux

Il y a des hommes portés par le féminin
et qui se retrouvent parmi les siens

Il y a des hommes sensibles
et qui ont des idées tangibles

Il y a des hommes rêveurs
avec des lueurs

Il y a des hommes nourris
par le feu élargi

A tous ces hommes qui ont compris
que l'avenir est possible seulement unis

A tous les hommes pertinents
qui ôtent leur armure de prince charmant

A tous les hommes enjoués
prêts à rendre le monde en beauté

Parce qu'au final, hommes ou femmes
rallumons simplement nos flammes

Ensemble dans la voie
A chacun ses choix

Nous sommes une seule voix
d'un monde qui nous ressemble dans la joie

273862813 5528068573888979 3239704884959952305 n